Stephanus art gallery

Collages and photos

248.jpg 249Thumbnails247249Thumbnails247249Thumbnails247249Thumbnails247249Thumbnails247249Thumbnails247249Thumbnails247

27.5x40cm
Ce jours-ci, je découpe de vieilles revues photo datant des années 60 et je mélange le noir et blanc avec des photos conteporaines. J'y vois un moyen de rendre les images figuratives moins « réelles ». Quant à la fabrication de mes collages, il est vrai que je procède par association et non par planification. Ainsi ici. Tout s'enchaîne :
Le motif du baiser un peu maladroit est, pour moi, une image de jeunesse, des premiers amours. S'y ajoute la robe rouge dont la couleur fait allusion à l'aventure du chaperon rouge dans la forêt, mais le loup n'y est pas . Quant à l'arbre tentaculaire, j'ai vite vu qu'il était un personnage un peu sorcier. J'ai d'abord placé la main qui tient la jeune fille, transformant la branche en bras qui l'attrape jeune . Puis, après quelques minutes pendant lesquelles j'ai laissé reposer l'image, j'ai trouvé le demi-visage aux cheveux roux – une réminiscence de Munch chez qui cette couleur figure le péché incarné par la femme – donnant une atmosphère plus inquiétante à cette image qui pourrait, comme la précédente – faire aussi allusion au péché originel. Mais pourquoi cette sorcière ? Sans doute à cause de l'apparition du souvenir d'un merveilleux conte de Grimm : Jorinde et Joringel, dans lequel celle-ci transforme la jeune fille en tourterelle pendant que son amoureux est paralysé. L'image elle-même peut sembler incohérente à première vue, mais des fils invisibles tissent sa trame qui donne sa cohésion à l'image.
Le20 août 22

Author
Berni Stephanus
Visits
161

0 comments

Add a comment