Stephanus art gallery

Collages and photos

Home / collages2018 /

150

150.jpg 151Thumbnails149151Thumbnails149151Thumbnails149151Thumbnails149151Thumbnails149151Thumbnails149151Thumbnails149

s.t.(31x44)

Author
Berni Stephanus
Created on
Sunday 20 May 2018
Posted on
Sunday 20 May 2018
Albums
Visits
289

1 comment

  • admin - Monday 21 May 2018 10:16
    Cette nuit, j’ai repensé à ce collage dont la signification m’échappait. J’ai cherché un titre et c’est le mot « enquête » qui m’est venu. De là, il a m’a été facile de comprendre ce qui se jouait ici : le personnage en train de fouiller dans les décombres, c’est moi. J’essaie de retrouver des indices sur mes grands-parents dans une période marquée par les persécutions et la guerre. Cette tâche est quasi impossible à mener jusqu’au bout, tout a été enfoui à jamais, il me semble. Pourquoi cette recherche ? A cause du silence de ma mère. Dès que j’ai su mon origine juive, j’ai voulu m’y rattacher – mais pas dans son aspect religieux – et m’ancrer dans cette filiation que les Allemands avaient voulu éradiquer. Mon « enquête » va sans doute s’arrêter là faute de documents russes du 19e s. dans la Moldavie actuelle. Mais je suis tout de même parvenu à éclairer quelques points obscurs de l’histoire familiale, comme le sort de mon oncle Léo fusillé comme espion à Moscou en 1938 et la description du transport des juifs de Hanovre à Riga le 15 décembre 1941 et ce qui s’était passé auparavant dans les « Judenhäuser » où ma grand-mère - qui faisait partie du convoi - avait été assignée à résidence.
    Pourquoi ce regard vers le passé ? Parce que le passé continue à vivre en moi. Je le vois bien dans mes collages. Mais cela ne m’empêche nullement de vivre dans le présent, ni d’être heureux, que l’on se rassure. Je le fais pour mettre de nouvelles pièces au puzzle de mon histoire.